Il y a bientôt 9 ans je m’envolais pour Cuba. Mon premier long courrier, mon premier vrai voyage. Et avec cette visite historique de Barack Obama sur l’île et tous les espoirs qu’est en train de fonder le peuple cubain sur l’ouverture du pays, je me suis dit que le timing était parfait pour vous raconter mes 4 semaines cubaines à moi. 4 semaines entre Santiago de Cuba et La Havane en juin 2007 qui m’auront marqué à vie, et qui m’auront initié au voyage. Me voilà donc catapultée à Santiago de Cuba le 11 juin 2007. Un stage à l’Office de Conservation du Patrimoine de Santiago de Cuba au milieu de tout ça rassurez-vous, pour promouvoir le tourisme de la ville.

J’avais décidé de tenir un journal de bord pour ne rien oublier pensant que mes souvenirs s’envoleraient. Je n’ai jamais retrouvé ce petit carnet et pourtant mes souvenirs sont intacts.

Je me souviens de la « douche » que j’ai prise en posant le pied sur le tarmac et du choc de découvrir des douaniers sur-armés à l’aéroport. Je me souviens avoir appris la salsa avec des cubains qui étaient devenus nos amis. Je me souviens de la lueur dans leurs yeux quand nous leur racontions notre quotidien d’européen, et de notre surprise sur les conditions de vie cubaines. Je me souviens avoir bu du « Tukola », le Coca-Cola local, (forcément avec l’embargo américain, je pense n’avoir bu qu’un seul vrai Coca-cola en 4 semaines), avoir bu le meilleur mojito de ma vie, et beaucoup (beaucoup) de Rhum ! Je me souviens de l’omniprésence de la propagande, de la pauvreté et du retard du pays. Je me souviens m’être fait tresser la tête sur un marché à La Havane (et n’avoir pas dormi les deux nuits qui suivaient – celles qui savent savent) ! Je me souviens des klaxons incessants dans la rue du soir au matin, de la pollution, des couleurs des maisons et des voitures, de la chaleur du pays mais aussi et surtout de la chaleur des cubains.

« On peut être pauvre et se sentir riche »

Voilà ce que je retiendrais de ce voyage : tous les cubains que j’ai croisés pendant ce mois de juin 2007 n’avaient pas grand-chose de matériel à donner mais leurs sourires, leur fraternité et leur passion pour leur pays et sa culture m’ont marqué au fer rouge !

Je ne sais pas si j’avais déjà débattu avec moi-même à ce sujet avant ce voyage, mais j’ai compris en en revenant, que la vraie richesse était la richesse de l’âme.

Voilà, je me souviens être rentrée fatiguée, bronzée mais grandie ! Surtout !

Je rêve désormais d’y retourner et de voir avec mes yeux de jeune femme ce que j’ai pu voir il y 9 ans avec mes yeux de vieille ado. Je rêve d’y retourner et de découvrir tous les endroits de ce pays que je n’ai pas pu découvrir il y a 9 ans ; Trinidad, Cienfuegos et la vallée de Viñales pour ne citer qu’elles. Je rêve que le pays rattrape son retard mais qu’il conserve sa beauté, car je vois en la visite d’Obama de belles lueurs d’espoir mais aussi beaucoup de pièges.

Bon allez, je vous laisse avec quelques photos prises il y a 9 ans et absolument pas destinées à illustrer un article de ce genre donc ne m’en voulez pas. Et si vous êtes sages, je vous ferais une petite Playlist de morceaux cubains dont je ne peux plus me séparer et qui me suivent régulièrement depuis 9 ans.

Souvenirs_Cubains_15Souvenirs_Cubains_13Souvenirs_Cubains_18
Souvenirs_Cubains_17Souvenirs_Cubains_21Digital StillCameraSouvenirs_Cubains_22Souvenirs_Cubains_23Souvenirs_Cubains_24Souvenirs_Cubains_16Souvenirs_Cubains_19Souvenirs_Cubains_20Souvenirs_Cubains_14CubaDigital StillCameraDigital StillCameraDigital StillCameraSouvenirs_Cubains_6Souvenirs_Cubains_3

Digital StillCamera

Souvenirs_Cubains_5

Digital StillCameraDigital StillCamera

(Maxime, Sab, Marion, Audrey, Olivia, Anne, Emeline, évidemment si un jour vous lisez ça, ne m’en voulez pas pour les photos, et sachez surtout que ce voyage n’aurait pas été le même sans vous).
Ah et au fait, il reste quelques preuves du susdit massacre capillaire mais je ne pense pas que l’on se connaisse encore assez bien pour vous imposer ça !

Et s’il y en a parmi vous qui connaissent le pays, je serais ravie d’avoir votre ressenti !


Pour ne rien louper : hellocoton | instagram | facebook | twitter

Share: