Sublime, fascinante et hypnotisante

C’était il y a 4 jours déjà. 4 jours que ma tête chante Naughty Girl en boucle et que mon doigt fait défiler les photos floues et clique inlassablement sur lecture de toutes ces vidéos que j’ai pu capturer. 4 jours que je me refais ce qui restera comme le plus gros et le plus beau concert de ma vie à ce jour. Il y a 4 jours j’étais au milieu de plus de 75000 personnes à rêver les yeux ouverts devant un show millimétré de cette Beyoncé. Alors oui, il faut se l’avouer, les 2h de show sont réglés à la minute, mais comment ne pas faire autrement devant une masse si nombreuses de personnes venues en prendre plein la gueule. Parce qu’il faut appeler ça comme ça, j’en ai pris plein la gueule. Des chorégraphies surpuissantes, des tenues à couper le souffle, une voix de dingue et une mise en scène digne d’un show à l’américaine avec un écran au-delà du géant et des explosions de confettis. Beyoncé ne fait pas les choses à moitié, elle débarque sur scène sur Formation histoire d’appuyer un maximum son message et son nouvel album, dans une tenue noire, auréolée d’un chapeau noir et accompagnée de ses danseuses prête à enflammer ce Stade qui n’attendait qu’elle. Beyoncé a régalé en reprenant ses vieux tubes, de Survivor en body rouge à « Who Run The World ? » « Girls ! » en passant par un Love on Top absolument magique, mais également en appuyant son nouvel album Lemonade avec notamment une performance de dingue sur Freedom où Beyoncé et son armée de danseuses s’éclaboussent d’eau. Un hommage à Prince avec la version originale de Purple Rain avec un cube géant éclairé de violet et un au-revoir sur une version éblouissante de Halo !

La Beyonce se change au bas mot 5 fois pendant le concert, laissant un public devant ses écrans géants diffusant des images de la Queen. Ce FormationWorldTour c’est son show à elle, c’est son histoire qui tourne sur les écrans géants du stade, tour à tour, maman, guerrière, jeune chanteuse, émue, féministe, businesswoman. Impossible de ne pas s’identifier à au moins une des images qu’elle renvoie.

Alors évidemment, les haters vous diront qu’elle ne pense pas son message et qu’elle s’est faite refaire le derrière .. Qu’Alicia Keys est bien plus une diva qu’elle et qu’elle n’a pas une voix de dingue ! Autant d’hommes, autant d’avis ! Faites-vous le votre 🙂

Voilà, je suis ressortie de ce show encore plus subjuguée par la femme sous toutes ses formes qu’incarne Beyoncé qu’avant de la voir performer en live. Je peux mourir tranquille.

Deux questions subsistent quand même, Queen Bey, pourquoi cette première partie ? Et pourquoi ne nous as-tu pas offert Single Ladies ?

Je ne vais pas irriter vos pupilles avec mes photos d’iPhone, j’en ai piqué quelques-unes sur le site de la Dame qui représentent le show à merveille, c’est quand même plus quali 😉

beyonce-2 beyonce-3 beyonce-1beyonce-7beyonce-5 beyonce-4 beyonce-6

Crédits Photo : Daniela Vesco


Pour ne rien louper : hellocoton | instagram | facebook | twitter

Share: